ER SOULIER : des sneakers fabriquées à partir de déchets marins !

Le designer et créateur français Eugène Riconneaus (re)lance sa marque de chaussures ER Soulier en proposant un soulier fabriqué à partir de déchets marins.

Déjà très impliqué dans la production responsable, ses premiers modèles de chaussures de skate étaient produits en quantité limitée à partir de chutes de matières.

Toujours dans une démarche d’économie circulaire, la marque avait mis en place RE Naissance (rien à voir avec le parti politique on vous rassure) dans le but de reprendre les paires existantes en circulation pour les revaloriser et les commercialiser à nouveau.

Aujourd’hui, la jeune marque française va encore plus loin en proposant deux paires de sneakers qui contribuent à nettoyer les côtes.

La Beta_o et la Beta_oA sont des sneakers circulaires, upcyclés et recycables qui sont le fruit de longues recherches et expérimentations. Elles se déclinent dans une sélection de couleurs

Les baskets ER Soulier sont créées à partir de déchets plastiques océaniques + biomarins et de techniques innovantes, telles que de nouveaux pigments. Leur raison d’être : offrir une vision de la chaussure de demain.

Eugène Riconneaus

À l’heure actuelle, alors que notre monde vit crises sur crises, quelles soient économiques, humaines ou climatiques, nous connaissons tous que trop bien les ravages de la mode, de la fast fashion et de la surproduction sur les hommes et sur la planète.

Il est urgent de changer nos façons de produire, mais aussi de consommer et aujourd’hui, la course aux produits saisonniers, qui incite à consommer davantage en permanence, est totalement dépassée.

Moins connus, la pollution des mers et des océans est une réalité qui a hélas des répercussions très concrètes. Ainsi, dans le Golfe de Gascogne, ce sont 20 tonnes de déchets de fruits de mer qui arrivent tous les jours, la plupart du temps morts en raison de l’invasion d’algues toxiques (notamment en Bretagne et sur la Côte Basque). En parallèle, les plastiques marins et les filets de pêche jetés profilèrent, ce qui aboutit à la destruction de la vie océanique.

ER Soulier par Eugène Riconneaus, des sneakers réalisées à partir de déchets marins.

Le premier modèle proposé par la marque est composé à 78,5 % d’éléments recyclés provenant de l’océan. On retrouve ainsi différents déchets tels que les algues vertes, les filets de pêche mais aussi les coquilles de fruits de mer. La paire utilise également des chutes de cuir, du liège naturel et du caoutchouc recyclé.

Ces sneakers sont fabriquées à la main dans un atelier familial près de l’océan à Porto (Portugal) et elles émettent aussi 55% de CO2 en moins par rapport à un produit similaire (étude indépendante réalisée par le cabinet Carbon Fact).

Ce nouveau projet à vu le jour pendant le confinement, en mars 2020. Alors qu’il passait plus de temps dans sa ville natale, Eugène Riconneaus est devenu plus conscient polution de l’océan et de sa surface sur les plages. C’est ce déclic qui a déclenché la nouvelle orientation d’ER lors du développement de produits.

Vous pouvez soutenir l’initiative en pré-commandant votre paire sur la page Ulule : ulule.com/ersoulier. La campagne de financement participatif est ouverte jusqu’au 18 juin et la livraison des premières paires est prévue dès septembre 2022.