Cela fait quelques mois maintenant que je vous parle régulièrement de Tony Parker et de ses baskets, la Peak TP9 Quickness et de son modèle à venir, la Peak Parker 1. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une review de la TP9 avec de jolis clichés à la clef.

Autant vous le dire tout de suite, ce ne sera pas un test avec une note finale, je trouve cela trop bête, surtout que ce test est purement subjectif. Cette review sera aussi l’occasion pour vous de découvrir un peu plus cette marque et je l’espère, de laisser les clichés de « marque chinoise » au placard.

Une fois le carton ouvert, pas de doute quant au modèle, le portrait de TP9 est sur la boite et le packaging est plutôt réussi. La boite coulisse pour laisser apparaître la paire dans son petit un écrin de tissu Peak. Ce qui est surprenant, c’est l’importance de la présence du branding, car en plus d’avoir une petite enveloppe renfermant une carte de Tony Parker nous souhaitant la bienvenue chez Peak (sympa le Tony), même le petit sachet silicone anti-humidité est frappé du logo de la marque !

La paire reçue correspond au coloris argenté avec des pointes de rouge et de bleu, celui porté lors du All Star Game de cette année .  Les matériaux sont au top, on sent que la qualité est au rendez-vous et que les finitions sont irréprochables. La tige est composé d’un matériau type « Hyperfuse » de chez Nike ce qui la rend légère. L’avant du pied et le talon sont eux en « cuir » vernis.

On détache un peu les lacets et on les enfiles. De vrais pantoufles; en plus d’avoir de la gueule, elles sont confortables, même pas besoin de les  faire avant de les porter pour jouer. La conception interne de la chaussure fait d’ailleurs penser à un chausson, la languette s’élargie pour venir envelopper l’avant du pied. Pour un premier essayage, je suis conquis, mais ce qui va être déterminant, ce sera surtout en condition de jeux.

La chaussure n’est ni «low-cut», ni « mid-cut », ce qui au début m’a fait un peu hésité à jouer à fond. Mes chevilles ont tendance à prendre le large dés que le maintient se fait léger et, là pourtant, aucun problème, une fois lacée, la chaussure tient bien le pied, le talon est bien calé au fond, rien de bouge.

En jeu, la traction est correcte, la paire est stable, le système Foot Hold, maintient le pied bien au sol lors des changement de direction rapide. Au talon, le système Gradient Dual absorbe bien les chocs lors des sauts et l’amorti est de la chaussure est renforcé grâce à la semelle interne épaisse et confortable.

A la fin de l’entrainement, je ne me sens pas à l’étroit, bien au contraire et je n’ai pas les pieds «étouffés». Le système d’aérations Cool Free bien réparti sur la chaussure permet aux pieds d’être en permanence ventilés et d’éviter une surchauffe et un inconfort au court du jeu.

En conclusion, cette paire est une vraie basket de MVP, que vous soyez fan de TP ou que vous cherchiez une bonne alternative aux « grandes marques » que l’on retrouve sur le marché actuellement, je vous la conseille les yeux fermés.

Mon seul regret, n’avoir pour le moment qu’une seule paire …

La Peak TP9 Quickness est disponible au prix de 120 € sur www.peaksports.fr.

front_1_small front_2_small int_small up_small

%d blogueurs aiment cette page :