Découvrez la Kanovitch RUN

Entre Miami et Marseille, nous vous proposons l’interview de Kevin Novitch, créateur de la marque Kanovitch Paris. Le designer nous dévoile son nouveau modèle, la Kanovitch 003 Run qui sera disponible très bientôt. Il nous parle de sa passion pour les baskets depuis son plus jeune âge et nous donne son point vu sur le monde de la sneakers à l’heure actuelle.

🇬🇧 Click here for the english version.

Hello Kevin, j’espère que tu vas bien et je te remercie de répondre à ces quelques questions. Rapidement, est-ce que tu pourrais te présenter et nous décrire en quelques mots ta marque ?

Salut French Kicks, je me présente Kevin Novitch, Fondateur & Directeur des Créations de Kanovitch Paris. Kanovitch est une marque de basket de Luxe Française, unisexe, fabriquée et confectionnée à la main en Italie, dans le berceau de la chaussure à Civitanova Marche. 

Kanovitch en quelques mots, c’est de la sobriété avec une légère touche d’excentricité le tout regroupé dans une sneaker confortable. 

Lorsqu’on lance sa propre marque, est-ce qu’on se doit d’être un « sneakers-addict » ?

Je ne sais pas si c’est un devoir d’être un sneaker-addict pour pouvoir se lancer, mais on va dire que ça aide dans les créations et l’inspiration.

Le fait de connaître les modèles et l’histoire de chaque paire ou du moins de la plupart des paires ça nous permet de pouvoir toujours garder le cap sur les tendances futures. Construire des voitures si vous n’êtes pas calé voiture ça risque d’être compliqué tout de même (rires).

J’ai appelé un ami et je l’ai supplié pour me prêter son photoshop. J’ai commencé à superposer des morceaux de paires de chaussures et on a pondu la Kanovitch 001 avec le tournevis à l’arrière. Voilà en gros comment ça a démarré.

Kevin Novitch – Kanovitch Paris

Comment es-tu tombé dans la basket ?

J’ai pris goût à la basket vraiment très jeune, à l’age de 5 ans, mon père vivait quelques mois de l’année à Orlando en Floride et il est revenu de son premier trip avec une paire de L.A gear light – la noire avec la lumière rose a l’arrière. 

J’étais le super héro dans la cour d’école quand j’ai porté la première fois cette paire. Elle m’a marquée réellement puis j’ai harcelé ma mère pour avoir toujours des paires de sneakers après ça. 

Ensuite est venu l’époque de la Nike Air Max 90 infrared, la TN requin, les presto, j’étais vraiment sur ce genre de truc assez « Rue ». Je me rappelle même d’avoir vendu mes premières paires dans la cour d’école entre midi et deux ! C’était fou ça aussi quand j’y repense (rires) ! 

J’ai également toujours eu goût pour des petites paires typées Basketball : les jordan, dunk, Air Force… la base ! 

→ D’ailleurs qu’est ce qui t’as donné envie de lancer une marque de sneaker ?

Je l’ai vu comme une finalité, étant fou de sneakers depuis toujours, nos discussions entre pote, c’était toujours autour de ça, puis à l’époque il n’y avait pas encore toute cette « fame » autour de la sneakers, des paires dispos aux US, ou ailleurs si tu n’avais pas un bon « plug», tu pouvais toujours attendre. 

À la fin, à force d’avoir toutes les paires, tu les décortiques et tu te dis « Pourquoi ils ont fait ça comme ça, et moi j’aurais mis ce lacet à la place de celui-là, cette semelle n’est pas assez grosse ou trop lourde »… ça a germé dans ma tête, je me suis lever au beau milieu de la nuit, j ai eu une idée comme un flash dans mon rêve.

J’ai appelé un ami qui touchait un peu la retouche d’image et je l’ai supplié pour me prêter son photoshop. J’ai commencé à superposer des morceaux de paires de chaussure et on a pondu ce à quoi ressemble la Kanovitch 001 avec le tournevis à l’arrière.

Voilà en gros comment ça a démarré. Et puis porter son nom à ses pieds et voir aussi d’autres gens porter tes créations, c’est juste quelque chose de fou !

→ Au niveau création, qu’est-ce qui t’influence/inspire lorsque tu penses a de nouvelles paires ou des coloris ?

Les classiques de chaque marque inspirent toutes les nouvelles marques, c’est indéniable. Je suis également inspiré par la joaillerie, j’aime quand un accessoire en métal vient à la rencontre du cuir. Je suis par ailleurs inspiré par le design d’intérieur, le minimalisme, l’art moderne et le streetwear. La musique fait partie intégrante de mes inspirations, étant aussi agent artistique & directeur artistique pour des artistes internationaux depuis environ 8 ans.

→ Pourrais-tu nous parler du nouveau modèle que tu sors prochainement ?

Après avoir sorti nos produits d’appel que sont la Kanovitch 001 & 002 (version montante et puis basse), qui ont toutes les deux une forme classique, nous avons voulu, mon équipe en Italie et moi-même travailler sur un modèle plus orienté sportwear.

Une paire avec des couleurs bien prononcées, tout en gardant notre marque de fabrique qui sont les accessoires. La Kanovitch 003 « RUN » se présente avec le bracelet clou de couleur gris mate à l’arrière ainsi que les visses dans les semelles, comme toutes les paires de la maison.

Nous restons sur une technologie avec une semelle « ultra light », car je tiens à faire du confort une priorité au moment de la création et sur le côté, on y trouvera un empiècement en « KNIT ».

La paire sera disponible en 3 coloris, aussi bien pour hommes que pour femmes. Elle sera dévoilée lors d’un événement à Miami chez Addict dans le Mall de Bal Harbour.

→ En tant que créateur de sneakers et par extension partie prenante dans le « sneaker game », qu’est-ce que tu pense de tout ce qui se passe depuis quelques années maintenant ? (Resell, difficultés à trouver des paires à prix correct, collectionner juste pour dire qu’on a telle ou telle paire sans jamais les porter, etc…)

J’ai une position assez particulière en fait. D’un côté je vois des mecs qui réussissent leur vie en aimant leur travail, c’est-à-dire vendre les produits qu’ils kiffent et c’est juste incroyable. En tant que co-fondateur du Sneakers Market (un évènement sneakers qui a eu lieu à Marseille en 2019 – ndlr) en France, je pense que ça a permis à des addicts de vivre de leur passion.

Maintenant d’un point de vue économique, la balance a clairement penché contre les clients lambda qui se retrouvent à payer le prix fort pour une paire de Jordan ou de Yeezy qui de base coûtent le prix d’une paire classique. Ce qui me fait me surprend le plus c’est que les gens, qui n’était pas du tout dans ça avant et qui suivent les tendances, pensent réellement que le vrai prix d’une Jordan, c’est 400-500 €. 

Et toi en tant que nouveau créateur, quand tu arrives dans le secteur du luxe avec une fabrication entièrement faite à la main, avec des matériaux et des technologies les plus poussées, à essayer de te frotter aux grandes marques… à la fin, tu te dis juste que le ressell de sneaker a pris une place importante dans le luxe tout simplement. « The New Luxury » en quelque sorte, et c’est bien pour ça que les grandes enseignes s’y mettent aussi !

Après je suis quelqu’un qui rock mes paires, avoir 4 paires du même modèle et pas les toucher ce n’est pas mon truc. Pour terminer et répondre à ta question entièrement, je suis ravi que la sneaker dans ce tout ce que ça englobe est pris un rôle aussi important dans notre société. 

→ Pour ta marque, comment vois-tu le futur ?

Je suis focus sur le développement de produits, je ne précipite rien. Je dis souvent qu’il faut donner le temps au temps, c’est très vrai.

Notre ambition est d’être disponible dans des stores exclusifs, un peu partout dans le monde. Nous sommes déjà sur Miami dans l’un des plus beaux centres commerciaux au monde. Nous n’espérions pas cela aussi vite surtout dans la période post coronavirus.

Le numérique est aussi l’un de mes objectifs avec des collections NFT en collab qui sont en préparation. Une gamme d’accessoires qui complétera une nouvelle collection de sneakers est également en vue.

→ Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions… Un mot pour la fin ?

Merci à vous French Kicks, et j’aimerais vraiment mettre le doigt sur les médias tels que le vôtre qui permettent aux nouveaux créateurs de nous exprimer et de parler de nos créations.

Dès que j’ouvre mes réseaux sociaux et que je regarde les gros médias spécialisés, on se retrouve avec toujours les mêmes choses, mêmes produits, les mêmes grandes marques. Rien de nouveaux en fait…

Donc merci  ! Merci à vous de prendre le temps pour nous !

Si des lecteurs désirent nous suivre c’est sur Instagram, je poste assez souvent des étapes de créations : @kanovitch et @kevnovitch. À très vite French Kicks 

Pour vous procurer la toute dernière Kanovitch 003 Run ainsi que les modèles précédents, rendez-vous sur : www.kanovitch.com.

 

Here is the English version

Between Miami and Marseille, we take a moment to chat with Kevin Novitch, the creator of Kanovitch Paris. We discuss together his passion for sneakers since his youngest age, and he shares with us his point of view on the current sneaker scene. Kevin also unveils the new model of the brand, the Kanovitch 003 RUN, which will be available very soon.

→ Hello Kevin, I hope you’re doing well and thank you for answering these few questions. Quickly, could you introduce yourself and describe your brand in a few words?

Hi, I’m Kevin Novitch, founder and creative director of Kanovitch Paris. Kanovitch is a French luxury sneaker brand, handmade & tailored in Italy, in the heart of the shoes making area of Civitanova Marche.

Kanovitch in a few words, it’s sobriety with a slight touch of originality wrapped in a comfortable sneaker.

→ When you are launching a sneakers brand, do you have to be a « sneaker-addict »?

I don’t know if it’s a must to be a sneaker addict in order to launch a brand, but for sure it helps a lot, especially when it comes to design and inspirations.

Being aware of the models and the history of each pair, or at least for most of them, it allows you to always keep an eye on the next trends.

It’s like building cars without knowing anything about enginering… This might be complicated (laughs).

I called a friend and begged him to lend me his photoshop. Then I started layering pieces of shoes and that’s how I came up with the Kanovitch 001 with the screwdriver on the back. That’s basically how it started.

Kevin Novitch – Kanovitch Paris

→ How did you get into sneakers?

I got into sneakers really young, when I was 5 years old. At the time, my dad was living in Orlando, Florida for a few months in the year, and when he cames back from his first trip, he brought me a pair of L.A Gear lights – the black ones with the pink light on the back.

I was the superhero in the schoolyard when I first wore this pair. It really made an impression on me. So after that, I was constantly asking my mom to buy me pairs of sneakers.

Then came the era of the Nike Air Max 90 infrared, the  air max plus TN « shark » (the tuned air Nike kicks were nicknamed La Requin -the shark- in french, due to the colorway and patterns that looked like shark skin), the Presto..

I was really into this kind of « streetwear/urban » stuff. I even remember selling my first pairs at school during lunch break! That was crazy when I think about it (laughs)!

I’ve always had a taste for basketball shoes too like Jordans, Nike Dunks, Air Force… the OG classics !

→ By the way, what made you want to start a sneaker brand?

I saw it as final a goal, being crazy about sneakers since forever. Me and my friends were always talking about kicks and stuff like that… At that time, there wasn’t all this hype around sneakers yet, and for the pairs that were only available in the US, or somewhere else in the world, you needed a good plug, or you could end up waiting for a long time.

At the end, after having all the pairs, you started to analyse them and ask yourself « why did they make it like this? or I would have put this lace here instead of this one or this sole is not thick enough or too heavy… » It grew in my mind, and one night I got up in the middle of my sleep, I got this idea, like a flash in my dream.

I called a friend who had experience in photos editing and begged him to lend me his Photoshop. I started layering pieces of pairs of shoes and we came up with what the Kanovitch 001 looks like with the screwdriver in the back of the shoes and the removable bracelet system.

Basically, that’s how it started. And then having your name on your feet and seeing other people wearing your creations too ..is something crazy!

→ In terms of design, what influences/inspires you when you think of new pairs or colors?

Well, I thinks the classics of each brand inspire all the new brands it is unquestionable. I’m also inspired by jewelry, I love when metal accessories meets leather. I am also inspired by modern interior design, minimalism, modern art and streetwear. Music is an integral part of my influences, as I am  Agent & art director for international artists since 8 years.

→ Could you tell us about the new model you are releasing soon?

After releasing our first two pairs, the Kanovitch 001 & 002 ( the high and low version), which both have a classic shape, my team in Italy and myself  wanted to work on something more sportwear and colorfull.

A pair with bold colors and a sport shape, while keeping our « vibe» which is the accessories that comes along the pairs.

The Kanovitch 003 « RUN » is presented with the nail bracelet in a matte gray color at the back and the screws in the mid-soles, like all the pairs we created ,

We remain on a technology with a sole « ultra light »  because I want to make the comfort a priority.. On both side , there will be an additional insert in « KNIT » to keep the pair lighter and sporty. They will be available in 3 colors, for men and women. It will be unveiled during an event in Miami at Addict, a premium store located in the Luxury Mall of Bal Harbour Shops.

As a sneaker designer and be a part of the « sneaker game », what do you think about what’s been going on for a few years now?  (Resell, difficulties in finding pairs with fair prices, collecting just to say you have this or that pair without ever wearing them, etc…)

I have a pretty unique position in fact because on one side I see guys who living  good life while loving their work, by selling the products they love and it’s just amazing !

And as a co-founder of « the Sneakers Market » (a sneaker event that took place in Marseille in 2019.) in France, I think it gives  fews possibilities for some sneakers addicts to do what they love for living.

Now, on the other side and from an economic point of view, the balance has clearly shifted against the average customers who finds himself paying a high price for a pair of Jordan or Yeezy that, at first, cost the same price as a basic pair.

What surprises me the most is that people, who was not into sneakers at all before and who now follow the trends, really think that the real price of a Jordan is 400-500 €.

And as a new designer, when you come into the luxury business with a completely handmade product, with the most advanced materials and technologies, trying to compete with the big brands… at the end of the day, you just think that the sneaker game has taken a significant place in luxury. « The new luxury » in a way, and that’s why all the big brands are getting into it either !

I am someone who wears his kicks, having 4 pairs of the same model and keeping them all unworn, it is not my thing. Finally, to answer to your question, I am very happy that the sneaker business in all it’s ways has taken such an important place in our society.

→ For your brand, how do you see the future?

Right now I’m focusing on product development, so I’m not rushing anything. I like to say that you have to give the time to the time, and it’s very true !

Kanovitch’s main ambition is to be available in some of the most exclusive stores worldwide. Today, we are lucky to be present in Miami in one of the most beautiful mall in the world. I have to say that I didn’t expect this to happen so quickly, especially in the post-covid period.

I’m also looking at the digital side, I’m working on an NFT collection. I am working on a line of accessories that will complement a new collection of sneakers in the making.

→ Thanks to you for taking the time to answer these questions… Any final words?

Thank you French Kicks. I really want to thanks the media like you that supports and that allow new designers to express themselves and talk about their creations.

As soon as I open my social networks and look at the big specialized media, I always end up with the same things, same products, same big brands. Nothing new in fact…

So thank you! Thank you for taking the time for independant brand, like Kanovitch!

And if you want to follow us on Instagram, I post quite often pictures of the atelier and the making of my creations : @kanovitch and @kevnovitch.

See you soon French Kicks !

→ To get the latest Kanovitch 003 « Run » as well as preview models, go to: www.kanovitch.com.

 

 

 

Continuons la discussion sur Discord

Envie d’échanger et de discuter avec la communauté French Kicks ? Rejoignez-nous sur notre serveur Discord !