Playground - Le design des sneakers

Du 9 avril au 27 septembre 2020, le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux organise une exposition dédiée aux sneakers, Playground – le design des sneakers.

Quel que soit le nom qu’on leur donne, baskets, sneakers ou tennis, ces souliers de sports ont véritablement envahi nos gardes-robes… Bien plus qu’un simple accessoire, les sneakers sont devenues omniprésentes. Objet de consommation de masse, la sneaker est le symbole d’une consommation mondiale, qui transcende le genre, l’age, et le milieu social.

Aujourd’hui tout le monde porte des sneakers ! Alors, comment une chaussure conçue pour le sport s’est imposée dans notre vie et se retrouve portée partout dans le monde ? C’est à cette question que l’exposition Playground – le design des sneakers tente de répondre.

Plus qu’un simple effet de mode, les baskets génèrent une rivalité industrielle aux enjeux économiques colossaux.

Triptyques de sneakers

Plus de 500 paires seront exposées mais aussi des films, des documents d’archives, des photos et des témoignages composeront cette expo. L’évènement retracera aussi l’évolution de cette industrie gigantesque, qui pèsent des milliards et présentera la sneaker dans toutes ses dimensions.

L’exposition se développe en trois volets. Le premier permettra au visiteur de découvrir une sélection de plusieurs modèles emblématiques. Créés entre 1920 et aujourd’hui, qui constituent des marqueurs forts dans l’histoire des sneakers.

Sneakers, objets de consommation mondiale

Ces différents modèles représentatifs d’une époque et d’un style sont aussi le témoignage d’innovations techniques révolutionnaires. D’abord portés par les sportifs, ces sneakers ont été mises en avant par des rappeurs, des skateurs de renom. D’autres furent conçues par de grands couturiers, designers ou artistes iconiques.

L’exposition Playground – le design des sneakers, proposera ensuite de découvrir l’évolution historique de cette ascension. Si la basket à longtemps été réservée à la pratique du sport, elle va rapidement dépasser son utilisation première pour rejoindre la rue et devenir une icône de la culture urbaine et la mode telle qu’on la connait aujourd’hui.

Cette appropriation par la jeunesse et la “rue” est liée à l’arrivée de nouvelles contre-cultures aux Etats-Unis et en Europe dès les années 1970.

En quelques années, les sneakers sont devenues un symbole de l’anticonformisme, portées par les stars du Hip Hop ou du Breakdance comme outils de distinction, mais également comme moyen d’affirmation sociale pour les minorités.

À partir de là, les sneakers ont envahies toutes les rues du monde entier, passant d’un objet de distinction à celui d’un accessoire de consommation global et mondial.

Pierre Hardy x Mathias Kiss, Slidor, 2017 © Photo David Zagdoun

Un vecteur d’innovation

Enfin, les visiteurs pourront découvrir les principales innovations qui ont marqué le marché de la sneaker depuis sa création. De la bulle d’air à la chaussure auto-laçante de nike en passant par le système PUMP de reebok, les marques se livrent à une course effrénée depuis des années.

Les labos de R&D des plus grandes marques rivalisent d’inventivité pour trouver les dernières innovations possibles.

De plus, ces marques cherchent à répondre à l’évolution du marché de la sneaker et aux enjeux de la mode éthique et du développement durable.

Playground – le design des sneakers mettra en valeur les collectionneurs, mais aussi les designers qui ont contribué aux plus grands succès comme Jacques Chassaing, designer chez Adidas depuis 1981 à qui l’on doit notamment la chaussure de basket Forum, ou Tinker Hatfield, auteur de la Nike Air Max 1 ou de la célébrissime Air Mag du film Retour vers le futur 2.

 

Jen Keane, This is grown, 2018

>> Lire aussi : Sneakers Summit 2020 – Basket, de la rue au grand écran