Créée en 1892 en Vendée, la marque Patrick, tout comme Le Coq Sportif, était un équipementier sportif en France spécialisé dans les crampons et les chaussures de football.

C’est vers 1920 que la marque originaire de Pouzauges en Vendée développe son activité en produisant également des chaussures pour la boxe, le rugby et bien plus tard, alors que la marque est a son apogée dans les année 80/90, pour le vélo ou le badminton.

La marque au deux traits

Bien avant Adidas et ses trois bandes, Patrick utilise les deux bandes sur ses modèles, à la fois pour une approche esthétique, mais surtout d’un point de vue technique, les bandes latérales servant de renfort sur les cotés.

Précurseur dans de nombreux domaines, la marque à rapidement compris l’intérêt pour elle de sponsoriser des “stars” pour mettre en avant ses produits et innovation.

Durant de longues années, Patrick équipait des joueurs comme Platini, Papin ou des cyclistes comme Bernard Hinault ou Poulidor.

Malheureusement, la marque a connu un sort funeste à la fin des années 90, laissant derrière elle des modèles iconiques comme la Miami, la Liverpool, la Copenhagen ou encore la running de Radhouane Bouster, Made in France s’il vous plait.
A la suite de cette faillite, la licence fut vendue à différent distributeurs. En Europe, la marque appartient à Cortina, un groupe Belge qui commercialise des équipements de sport bon marché. Patrick est notamment l’équipementier de l’En Avant Guingamp.

Patrick, l’avance technique

Plus loin de chez nous, c’est la société Kamei Procat co, distributeur de la marque depuis 78 au Japon qui a racheté les droits pour l’Asie.
Sa stratégie marketing est à l’opposée de la version Belge. En effet, la branche Japonaise propose des modèles haut de gamme, bien souvent Made in Japan, apportant ainsi un gage de qualité et de durabilité. La marque est distribuée dans quatre boutique Patrick au Japon.

Reborn Project

En 2016, Patrick lance le Reborn Project. Derrière ce projet, l’idée est de revenir aux origines de la marque, en produisant à nouveau des sneakers en France, dans une usine vendéennes, située à quelques kilomètres de Pouzaugues, le berceau de la marque.
Avec un riche héritage, choisir un modèle en particulier n’a pas été chose aisée. L’équipe japonaise a sélectionné un modèle iconique, la Liverpool, permettant ainsi de relancer la marque et le Made in France.

Utilisée comme chaussure d’entrainement par Michel Platini dans les années 80, la Liverpool est une trainer au look racé, taillée pour la performance.

A l’heure actuelle, seule la Liverpool, produite en deux coloris noir et blanc est sortie (article à venir) et d’autres paires Made In France vont bientôt voir le jour alors, si vous êtes fan de vintage et de Made in France, resté branché !

Crédit Photos : La Sergerie / Patrick Labo

Découvrir tout le Made In France sur French Kicks.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer